Boursier PAPA Fofana

Fofana, Habibou

Habibou FOFANA a fait des études de sociologie et de sciences politiques. Titulaire d’un doctorat de sociologie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS/Paris), il est présentement enseignant-chercheur à l’UFR Sciences juridiques et politiques de l’Université Ouaga II au Burkina Faso. Il est également chercheur au laboratoire Groupe de Recherche sur les Initiatives Locales (GRIL), dont il a été Coordonnateur durant une dizaine d’années, et chercheur associé au Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS/EHESS/Paris). Ses principaux centres d’intérêt scientifique sont la sociologie des mobilisations et la sociologie/anthropologie du droit et de la justice.

 

Projet de recherche:

Litiges sociaux, pluralisme juridique et instances de recours. Médiations et accompagnement dans les associations de promotion des droits humains au Burkina Faso

 En offrant des services de conseils et d’accompagnement juridique et judiciaire aux personnes dépourvues de capital juridique, tout en aménageant des modalités alternatives de résolution de litiges, les associations de promotion et de défense des droits humains au Burkina Faso instituent un espace spécifique d’accès à la justice. Ouvertes à l’intervention de diverses instances sociales, ces associations offrent un mode (juridictionnel et non juridictionnel) de résolution des conflits qui y sont portés, qui laisse voir une dynamique où s’opposent ou se renforcent diverses légitimités sociales dans une société burkinabé soumise à des transformations multiples et accélérées. En cela, elles constituent un excellent poste d’observation de la manière dont les individus ordinaires s’approprient les ressources juridiques, mais plus largement du processus de détermination des légitimités collectives. Nous proposons alors une ethnographie du fonctionnement et des usages de ce dispositif dans la résolution des litiges sociaux, au croisement de la sociologie du droit et de la justice, et de la sociologie des mobilisations. Ce faisant, nous reprenons à nouveaux frais la question du pluralisme juridique en contextes africains, en examinant comment la prise de culture juridique que rendent possible ces associations redéfinit le problème de l’accès au droit et à la justice, jusque-là placé dans l’alternative d’un rapprochement de l’institution judiciaire des justiciables, ou d’une réhabilitation des dispositifs et repères normatifs coutumiers.

 

 

Université OUAGA II/ Unité de Formation et de Recherche-Sciences

Juridiques et Politiques (UFR-SJP)

12 BP 417 Ouagadougou 12

Burkina Faso

habibfof@yahoo.fr

benhabibfof@gmail.com