Boursière PAPA Fellow Mbiah

Mbiah, Anny Flore Tchouta

Mbiah Anny Flore Tchouta est docteur en Psychologie des Organisations et titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Gestion des Ressources Humaines. Domaine dans lequel elle a exercé en entreprise. Elle est actuellement enseignante à l’université de Maroua. Elle y dispense des enseignements relatifs aux deux domaines de compétence susmentionnés et au gender. Elle est auteure de plusieurs articles et a apporté des contributions à des ouvrages scientifiques. Ses recherches sont axées principalement sur l’impact de la culture sur le comportement organisationnel en milieu africain.  Elle s’intéresse aussi de très près à la question d’empowement de la femme. Elle s’y consacre beaucoup plus sur le plan social.

 

Projet de recherche:

Le non-conformisme des millennials dans les organisations africaines : appréhender leur contagion sociale en rapport avec l’anomie organisationnelle

Les organisations africaines regorgent plus qu’ailleurs des générations Baby-boomers et X. Toutefois, la génération Y représente peu à peu une majorité statistique et qualitative, au regard de ses compétences nouvelles et pointues, de son attitude visionnaire et de son dynamisme remarquable. Contre toute attente, elle ne parvient pas à rehausser de façon considérable le rendement des organisations africaines. En effet, les générations Baby-boomers et X ayant fait face à la récession économique des années 1980, ont développé des tares comportementales conduisant à la prédominance d’une anomie sociale généralisée dans les organisations de l’Afrique sub-saharienne. Ces attitudes parasitent les organisations aujourd’hui et amplifient par mécanisme de contagion sociale des attitudes qui amenuisent le rendement de la génération Y. Cette dernière ne parvient donc plus à se conformer aux bonnes approches fonctionnelles en milieu organisationnelles. C’est en ce sens que cette étude envisage la compréhension du processus par lequel se déploie le phénomène de contagion sociale de la génération Y par la génération X au sein des organisations africaines. Elle s’interroge si la contagion sociale médiatise le rapport entre l’anomie sociale et le non-conformisme aux normes organisationnelles par la génération Y ? Les agents de l’Administration Publique, des entreprises privées, des structures parapubliques contribueront à répondre à cette question. Les organisations sont échantillonnées par choix raisonnée et les enquêtés par une approche aléatoire simple. Des questionnaires, des guides d’entretien des interviews et des Focus Group Discussion soutiendront la collecte des données.  Une analyse corrélationnelle, une analyse de régression multiple et une analyse factorielle en composante principale sont envisagées pour analyser les données. Le résultat escompté est le développement d’une théorie organisationnelle en rapport avec la contagion sociale et le non-conformiste aux normes organisationnelles qui s’appuie sur les réalités du contexte africain.

 

 

Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines

Département de Philosophie et Psychologie

Université de Maroua

Cameroun

mbiah_af@yahoo.fr

mbiahanny@gmail.com